Bienvenue !
LIENS
REFUS D'OPERATION
   
M'ECRIRE
Pages personnelles TEMOIGNAGES
MON TEMOIGNAGE
TEMOIGNAGES LASIK
TEMOIGNAGES LASEK
TEMOIGNAGES P.K.R.
TEMOIGNAGES IMPLANT

TEMOIGNAGES

EXCIMER



page 2

EXCIMER TEMOIGNAGES ...

Annie - Paris


Bonjour à tous

Voilà j'ai découvert hier le site de Sylvie. J'ai lu quelques témoignages et je trouve cela très intéressant. C'est ça que j'attendais

Je plante le décor : j'ai 42 ans et depuis l'âge de 4 ans, une personne s'était aperçu que je me tamponnais aux poteaux et a prévenu ma mère. Celle ci pensait que je voyais normalement et n'a pas jugé bon de me faire examiner. (De toutes façon c'était trop tard) A l'age de 6 ans à l'école, ils se sont aperçus que je n'y voyais pas grand chose. C'était l'année 1965. J'ai donc quitté le système scolaire et on m'a placé en écoles spéciales enfants déficients visuels " école amblyope " car j'étais myope astigmate et amblyope. La myopie et l'astigmatisme pouvaient être corrigés avec lunettes mais pas l'amblyopie (amblyope, qu'est-ce que ça veut dire ?) (cela devait être détecté avant les 3 mois de l'enfant). C'était donc définitif.

Déjà à l'âge de 6 ans, j'avais des lunettes et elles ne me corrigeaient plus. Il fallait déjà passer à la vitesse au-dessus les lentilles. Car les lunettes ne me corrigeaient plus. Vers l'âge de 8 ans, j'ai fait les essais impossibles de me mettre la lentille sur l'œil, ça a duré tout l'après midi chez un opticien qui se trouvait vers les Buttes chaumons.
Dès que je voyais ce truc en plastique arriver, je fermais mon œil. Résultat : il fallait attendre plusieurs année que je grandisse et que je prenne conscience de la chose.

A 18 ans, je me décide enfin car les lunettes étaient tellement grosses et quand je cherchais du travail j'étais déjà éliminée. Je donc fais les essais à l'hôpital L. en 1979. Des docteurs qui n'expliquaient rien et qui nous prenaient pour des cruches. A la fin des essais il m'a été donné un rendez-vous pour que j'apprenne à les mettre, je n'y suis jamais allée. Il faut dire que les lentilles avaient été installées en force.
En 1981, j'ai eu des nouvelles des copines de ma classe d'amblyope, elles avaient toutes des lentilles et ça se passait très bien mais elles avaient fait les essais en clinique.

Comme j'habitais , il y avait une clinique sur place. J'ai donc appelé, ils avaient un service ophtalmie et faisaient les lentilles. J'ai vu un jeune médecin qui apparemment s'installait. Quand il m'a mis la lentille, je n'ai rien senti et je n'ai pas souffert : miracle.
Depuis, je suis toujours suivie par ce docteur il a pris 20 ans de plus. Tout ça pour expliquer que j'ai une grande confiance en lui.

Il y a environ 3 ans, il m'a proposé de m'opérer car le moment était venu. Bien sûr, il me faut une préparation psychologique importante. Est-ce que j'allais vraiment voir ? Cela fait mal ? Vu comment je ferme les yeux systématiquement et que j'ai les yeux très fragiles. Un cil qui me tombait dans l'œil me faisait hurler, c'est dire !!!!

Avril 2002, je me suis renseignée dans les hôpitaux ; à R. s'étais 2000 frs l'œil ; au 15/20 pareil ; à la clinique 5000 frs l'œil.
Seulement j'avais plus l'habitude avec mon ophtalmo et vu les antécédents lorsque j'ai essayé les lentilles dans les hôpitaux, je préférais payer plus cher et être rassurée.

L'été 2001 au bureau, j'ai rencontré un gars qui s'était fait opéré il y a dix ans au laser excimer. Il m'a dit " tu vas énormément souffrir ma vieille, mais après c'est super." Evidemment, ça fait peur. On aime pas avoir mal mais pour me donner du courage, je me suis dis c'était il y a dix ans maintenant la médecine a fait des progrès.

J'avais un RDV en janvier 2002 avec mon ophtalmo pour mon contrôle annuel de lentilles. C'étais la dernière limite pour l'opération après vu mon âge, c'étais fini. L'année d'avant, j'avais fait faire une paire de lunettes (ça faisait 20 ans que je n'en portais plus elles n'étaient pas adaptées les lentilles étaient plus fortes). Lorsque je suis partie chez l'opticien pour les commander, il m'a dit que les verres seraient tellement épais que je ne pourrais pas fermer les branches. Il fallait les enlever et les laisser ouvertes la nuit. C''était pas grave ça ne devait durer qu'un mois.

J'ai donc pris un RDV pour le 20 mars 2002 pour faire les examens avec son collègue un jeune ophtalmo. C'est lui qui s'occupe des examens préliminaires et certainement de rassurer les patients sur ce qui va arriver. Et là, je devais retirer mes lentilles un mois avant et mettre les lunettes pour que l'œil se relâche. Comme cela faisait 20 ans que je les portais sans relâche, la lentille appuyait dessus et rendait l'œil comme un ballon de foot. Seulement pour qu'ils puissent corriger normalement, il fallait qu'il retrouve sa position initiale comme un ballon de rudby. C'est à dire les mesures d'il y a 20 ans. Il m'a même dit que pour me soulager, je pouvais mettre en plus de mes lunettes de vue de loin, celles de vue de près pour la presbytie. ça me soulagerait pour le travail.

J'avais quand même deux lunettes sur le nez, c'est très commode. Mais au bureau tout le monde me disait que c'était provisoire. Après j'aurais plus rien avec mes nouveaux yeux. J'ai tenu deux jours au bureau avec les lunettes. Dur dur dur !!! Je me voyais comme Olive dans le dessin animé de Popaye, . Vous savez, elle est très grande. Je n'avais plus aucun repère des distances, je me voyais très loin et j'étais très près.
Très insoutenable. Je me suis tamponnée dans les portes vitrées des magasins et je suis tombée des escaliers. Trop c'est trop, j'ai donc été mise en arrêt de travail.

Le 20 mars 2002, je rencontre le docteur pour les examens. Il n'arrêtait pas de souffler, de faire des te comme quand on est agacé. Et il finit par me dire que ma myopie et mon astigmatisme sont très forts (ça je le savais, je n'avais pas besoin de lui pour me le dire ça fait longtemps que j'étais prévenue). 1 à gauche et 0 à droite. Et il me demande, en plus pourquoi je voulais me faire opérer. En fait j'avais rien à faire-là. Et il rajoute qu'il ne sait pas ce que je vais voir réellement après l'opération !!! Bizarre quand même !!!! Puis il finit par me mettre les yeux dans un cône qui fait comme si on va être hypnotisé, ça tourne toujours dans le même sens et l'œil apparaît en dessin sur l'écran a coté. Il y avait du bleu, du jaune et du vert sur mon dessin mais pas de rouge et dans la légende j'ai vu qu'en face du rouge il y avait écrit stop. Pas besoin d'être ophtalmo pour comprendre ça. Et il me dit enfin "on va faire quelque chose de bien " fin de l'entrevue. 650 frs à la caisse. Remboursement ss plus mutuelle 150 frs.

Là- dessus on prend RDV pour le 2 avril pour le premier œil et le 5 pour le second. Je ne voulais pas qu'il me touche, je lui ai demandé si c'étais lui qui opérait. Il m'a dit que c'était mon ophtalmo qui faisait toutes les opérations de tous les docteurs ici. Ils sont environ 5. J'en ai déduit que mon ophtalmo est arrivé le 1er et que les autres ont suivi. C'est peut-être lui le big boss donc il ne fait que les taches nobles et les autres se partagent le reste. Ca m'était égal, du moment que c'était mon ophtalmo qui m'opérait.

Je passe ensuite le fond d'œil avec mon ophtalmo il vérifie s'il n'y a pas de lésion sur la rétine auquel cas il faudrait faire un autre laser mais il faut traiter auparavant. Ouf je n'ai rien, il me dit que tout ira bien et comme l'autre ne m'a rien expliqué on dirait que c'étais la première fois qu'il voyait quelqu'un de myope (peut-être qu'il ne soigne que des -0.00001 de myopie autant dire rien). En tout cas je n'étais pas très bien, je lui ai demandé a ce qu'il me donne un calmant. Comme je n'ai pas l'habitude d'en prendre, il ne m'a rien donné. Mais je lui ai dit que je ne voulais pas souffrir et que j'avais très peur, il m'a dit qu'il existait des médicaments pour ne plus souffrir.

2 avril 2002 : Jour J gauche Arrive le jour J pour le premier œil. J'ai préféré commencer par celui qui voie moins bien au cas où ça rate je perdrais pas grand chose (enfin c'était dans ma tête) c'est vrai c'on sait ce que l'on a, mais on ne sait pas ce qui va arriver.

J'arrive au bloc il y avait une forte odeur de cochon brûlé comme me l'avait dit mon collègue l'été dernier. Je m'allonge sur un genre de fauteur de dentiste. Une infirmière tiens les deux mains (déjà je ne supporte pas : je lui dis que je préfère moi lui tenir les mains). La après, je n'ai rien vu ; a part un genre de truc, comme un crayon qui se baladait sur mon œil et mon œil ressemblais a de la gelée. Après le laser, on doit fixer une lumière verte qui clignote et il y a des flashs bleus sur le coté gauche puisque c'était l'œil gauche.

Après 15 secondes de tire ils ont dit l'astigmatisme c'est fait. Je me dis ça y est je ne suis plus astigmate !!!
La myopie les tirs ont durés environ 30 secondes. A la fin j'ai vu comme dans les films quand ils tirent par terre est que les gens se sauvent. Je l'ai vu passer a toute vitesse sur mon œil et tout est devenu noir. Il fallait tirer encore 2 fois sept secondes pour lisser le travail. Et c'est fini !!!! Ouf !!!!

Finalement j'ai rien vu, j'ai rien senti, s'étais pas si mal. Par contre il m'a donné des médicaments a prendre pour être assommée car il m'a dit que plus je dormirais moins je sentirais la douleur. Moi qui suis douillette aie aie aie !!!!

Me voilà de retour chez moi et je me mets déjà a regarder les différences extraordinaires !!!!!! A part au milieu ou j'avais l'impression d'avoir le dessous d'une bouteille d'eau avec le point central au milieu et le reste, je m'accommodait tant bien que mal a voir mais a travers un plastique. C'était déjà pas mal et ça faisait même pas une heure j'étais impatiente de faire l'autre. Je me couche en mettant mes gouttes mais je ne prends pas mes calmants. J'ai dis on verra bien il vaut mieux attendre la douleur.
Dans la nuit, je me réveille. Je dormais mon œil opéré collé a l'oreiller et je n'avais pas mal du tout. Au matin, je me lève ; je cache mon œil droit et je vois un drap blanc devant mon œil gauche. Je me dis que c'est pour ça que je n'ai pas mal tout avait claqué. De peur j'appelle ma copine, j'ai son répondeur, j'explique le problème et je raccroche. Elle me rappelle et me dit qu'elle viens me cherchez pour m'emmener aux urgences J'éclate en sanglots en me disant que je viens de perdre un œil et la la vision est réapparue.
A ne rien y comprendre mais on est quand même parties voir aux urgences. Et la ce que je ne savais pas, c'est que le médecin qui faisait les suivit des lasers étais le jeune. C'est pas grave. Je lui est dit que peut être ça a bougé un peux de bien vouloir regarder car je ne ressentais aucune douleur. Il m'a répondu que une personne sur trois n'avait jamais mal et j'en faisais partie. Je ne ressentais même pas un pincement c'était fou et je pensais a tout ceux qui avaient certainement très mal j'avais mal pour eux. Ma copine me disait qu'il valait mieux penser a moi j'avais assez de chose comme ça.

Jour J droit : 5 avril 2002 : Me revoilà le vendredi pour le 2ème œil le droit. Toujours mon ophtalmo aux commandes des tirs assisté a l'ordinateur par le jeune. Par contre comme cet œil voit mieux, j'ai vu la découpe de l'œil il l'a fait d'un geste net et direct comme quand on coupe du poisson la peau s'ouvre sur les cotés après tout est très flou. Et la re belote le festival de lumière et les tires pour finir le travail. En plus il m'a été retiré la lentille pansement par mon ophtalmo avec une extrême douceur. Il m'est donné RDV pour le lundi suivant pour retirer la lentille pansement de l'autre œil.
Arrivée au lundi il m'a fait regardé au loin. Après quatre jour, inutile de vous dire même la montre, je ne la voyait pas ni de près ni de loin. L'enfer quoi et la j'avais deux bouteilles d'eau une sur chaque œil. Il a retirer la lentille pansement et j'ai lu le ZU mais je rassure tout le monde, je n'en voyait pas qu'un trois lignes est le mot exact. Il me fait une prolongation de 15 jours en me disant, la vous verrez, tout va aller beaucoup mieux. J'avais déjà explosé les quatre jours d'arrêts prévus au départ.
En rentrant chez moi mon œil droit m'a brûlé énormément. Je me suis endormie en plaquant mon bras dessus et quand je me suis réveillée, je ne voyait plus rien. J'attends trois jours et je me décide d'aller a la clinique, une opthalmo me donne Aqualarme et me dit qu'il faut en mettre toutes les deux heures et ne pas hésiter car c'est une petite irrégularité. La cornée repoussait de façon plissée et non lisse. Evidement j'ai pensé que cela venait soit de ma façon de m'être endormie ou de la façon dont il avait retirée la lentille pansement. Car j'ai eu mal après.
Le soir très inquiète j'appelle mon ophtalmo il me dit que ce n'est rien que je vais avoir une vision floue pendant une dizaines de jours en plus que quelqu'un d'autre et il me rajoute sinon c'est bien hein vous avez vu ? j'avais vu quoi, je ne voyait rien impossible de lire et j'avais toujours cette bouteille.
Les dix jours sont passés et l'irrégularité était toujours la. Re belote pour un arrêt de travail.
Le jeune, il me disait que je ne voyait pas net a cause de l'irrégularité.(C'est très facile de se retrancher derrière quelque chose) une fois je luis ais fait les dessins de ce que je voyait vraiment, il a fait ouyai !!!!! c'est bizarre mais vous êtes très bizarre déjà au départ. Voilà la réponse d'un médecin. Et quand je lui demandais quand je pourrais lire sa réponse était " pchs " et il rajoutait qu'on était loin de lourde.
Ce qui était bizarre quand même c'est que tout en haut, je voyais hypers net, toutes les feuilles des arbres pouvaient être comptées. Et ça sur une bande de 3 cm environ ensuite jusqu'à la moitié de l'image, je voyais un peu net et par beau temps c'était super et de la moitié a mes pieds voir a mon corps, je ne voyais plus rien. S'étais très trouble je ne voyais pas mes mains, ni mes pieds (aujourd'hui cela va faire bientôt un an je vois mes mains mais en double je peux enfin dire que j'ai quatre bras !!!!)
En plus de tout ça, j'avais une vision dédoublée intérieur comme extérieur. Quand a la lecture j'en étais totalement incapable. A si j'ai vu les titre des journaux au lendemain des élections ou Chirac l'a remporté. Il y avait écrit OUF en très gros dur dur pour moi si je ne l'avais pas vu !
Les mois se suivent en se ressemblant et arrive l'été. Evidemment les gens voyaient bien que ma vision c'était pas ça. C'est fou se qu'on est encouragé car évidemment eux, ils savent il l'on eut avant moi ils peuvent vraiment en parler et voilà le genre de réflexion de personnes sensée etres intelligente " ah tu ne vois toujours pas net alors ça a raté l'opération ? " et moi qui souffrait déjà suffisamment a l'intérieur ils m'en remettent une couche. Parce qu'eux, il connaissait le cousin du beau frère etc qui lui l'avait eu et dès le lendemain tout était ok.

Je décide donc de faire une contre visite j'appelle la fondation R et je demande un RDV pour me faire opérée au laser excimer mais je voulais avoir une personne qui opère et qui suis les gens et non pas un charlatan ou un jeune. Le RDV est prix fin août. Je m'y rends sans crainte une fois dans la consultation je lui explique le cas en ne lui donnant pas de nom de médecin pour ne pas l'influencer. Il me fait immédiatement passer un examen par des jeune femme très agréables qui me disent immédiatement vous avez déjà été opérée elle le savaient avec tout le rouge sur l'écran.
La dessus le docteur me fait un examen complet et arrive le verdict : étant donné votre amblyopie, vous n'aurez jamais une vision qui dépassera votre vu avec lentille ça s'arrêtera a ce que vous aviez déjà (en gros comme avec mes lentilles mais sans mes lentilles. Mais ça je le savais déjà).

Ensuite il me précise que je suis en plein dans la phase d'adaptation qui peux durer entre sis mois a un an. Car la vision est la dès le lendemain mais que la qualité met énormément de temps a venir combien on en sait rien c'est variable. Ensuite que mon irrégularité est toujours la et qu'elle va bientôt se résorber. Sinon au niveau chirurgical les coupures sont nettes et très bien faites. Rassurant non ? Et la je lui annonce le nom du médecin qu'il connaissait très bien et il m'a dit que c'était le meilleur chirurgien de R.

Comme j'étais rassurée j'allais au consultation du jeune l'esprit tranquille mais plus il me faisait pleurer a ce sujet quand je mettais les gouttes aqualarmes ou que je pleurait je voyais net l'espace d'une seconde ! Je lui en parle il appelle ça le phénix de l'œil comprenez ce que vous voulez mais on sent bien la dessous les études. Tout le monde ne peut pas le sortir en cherchant un peu j'aurais peu être compris mais c'était sans importance. Le fait aussi que l'œil le plus faible devienne le plus fort pour lui c'est la prédominance de l'œil.
Et ça, dernière nouveauté, comme j'avais une vision dédoublée. C'est que je ne superposais pas mes deux images (je ne faisais pas d'efforts en gros je me laissais vivre) alors pour y arriver il fallait faire une demie heure de lecture par jour avec les lettre en double bien sur et la elles reviendrais en une seule. Mais ce que je ne comprenais pas c'est qu'avant l'opération je superposais bien mes deux images pourquoi après le mouvement serait différent. Je lui ais donc demandé des séances d'orthopties mais d'après lui s'étais trop tôt bien que dans les années folles traduisiez les autres années j'avais déjà des problèmes de superpositions.
Nous voilà reparti pour un autre RDV le mois suivant seulement il était en congés. Par contre mon ophtalmo lui était-la. j'ai donc eu un RDV avec ce dernier. Depuis je ne pleure plus en sortant de la clinique même si des fois c'est pas terrible. Car lors de l'entretien j'en ais profité pour lui dire tout ce que j'avais remarquée en lui disant que même s'ils étaient amis ou un proche de sa famille ça m'était égal. Ce n'est rien de tout ça.
En fait ce que je leur reproche c'est qu'ils ne savent rien ce qu'ils en savent c'est ce que les gens leur ont dit. Le jeune n'écoute rien il a un livre et il suit j+1 picotement j+2 rougeurs j+3 etc et il suit comme ça mais si vous ne rentrez pas dans le cadre vous n'êtes pas normal. Il est perturbé il ne sait plus quoi répondre et il invente. D'après les messages sur Internet c'est quasiment ça.
ET nous on est la au milieu a attendre car il faut dire que ça va faire bientôt un an et j'attend toujours
Pour moi la période difficile a été octobre et novembre pas de soleil la vision baisse de deux tons en dessous a l'extérieur. Maintenant je vais dire que je suis a peu près autonome a la maison quand je suis dehors je vois a peu près net et quand je rentre dans une pièce je vois tout trouble et dédoublé tout ce qui est près de moi est impossible a voir d'ailleurs l'orthoptiste a vu lors du bilan que je n'avais pas de relief devant moi quand a la lecture c'est totalement impossible si ça dure deux secondes c'est le maximum pour l'ordinateur j'ai tapé au km en police 14 mais c'est impossible a voir merci pour votre indulgence pour les fautes de frappe ou d'orthographe qui m'on échappées.

Par contre le site de Sylvie m'a énormément apporté car je n'avais pas de réponse a mes questions a la longue j'avais l'impression de me la couler douce et d'attendre gentiment dans mon coin. Quand on a découvert votre site avec tous les témoignages je me suis retrouvée dans beaucoup ! Evidement ceux pour qui tout est revenu au bout de quatre jours n'ont pas eu tout ces tracas et ils ne chercheront pas a se documenter Ceux qui cherchent, c'est ceux pour qui ça dure et la on se rend compte qu'on est pas seul a ressentir les même chose et que c'est dur pour tout le monde. J'espère que je n'ai pas été trop longue. J'essaierais de vous redonner d'autres nouvelles.

Je suis arrété depuis un an je ne peux pas travailler j'ai des lunettes pour me soulager pour les presbites puissance 2.5 au lieu de 1 avant l'opération mais je ne tiens que 20 mn la vie de tous les jours a été très dure j'ai tous réapris toutes mes marques avaient disparue la cuisine c'était horible le ménage n'en parlons pas je passe l'aspi mais c'est comme si j'e ne fais rien je ne vois que les masses et je n'ai pas de reliefs devant moi tout est plat bonjour l'angoisse

Encore une fois merci j'aurais aimer trouver le site plus top par contre je ne sais pas si d'autres personnes sont dans le même cas que moi et au bout de combien de temps ont il vus réellement ?

02/04
Coucou ! c'est Annie je suis allée chez mon ophtalmo ce jour pour mon contrôle mensuel.

J'avais avec une image qui représentait en gros ce que je voyais tous les jours.
Il a trouvé que ma vision de loin a augmenté légèrement quand a celle de près elle a encore bougé (en mieux !!!)

Pour le moment il attend encore que la vision se stabilise et il sera question de me faire des lunettes varilux. Evidement je lui ais demandé de me faire uniquement les lunettes pour la vision de près comme c'est la mon problème. Il a précisé que les lunettes pour la vision de près ne traitent pas la vision intermédiaire donc résultat il faudra des lunettes.

Sylvie m'a demandé les mesures avant pendant après, je lui ais demandé les voici
Sans correction inférieure a 1/50 ème impossible a mesurer c'était beaucoup moins il m'a d'ailleurs mis des verres de cette puissance pour me montrer comment je voyais avant c'est stupéfiant !!! il y a vraiment des progrès a tout prendre je préfère maintenant. Car je ne voyais même pas le ZU qui maintenant est devenu E.

Correction avec lunettes
(7°-4) -11 0.4
0° -3.50) -12 0.2

correction avec lentilles
OD 4/10
OG 5/10

A l'heure actuelle pour la vision de loin j'approche la correction avec lentilles il me reste une ligne a lire mais j'ai du mal
Pour la vision de près avec des verres loupe de 2.50 j'arrive a lire le numéro 2 sur le tableau le mois dernier je ne lisais que le 3 ça a vraiment bougé.

En fait je reviens vraiment de loin. De plus j'ai parlé avec un de mes voisin qui c'est fait opéré en 1991 au brésil il expliquais que la nuit il a toujours des problème avec ces étoiles autour des lumières et qu'en fait ou on voit mieux c'est dehors.

Je voulais aussi vous dire que je faisais des séances de rééducation chez un orthoptiste prés de chez moi et au bilan elle a trouvé que j'avais les reliefs au loin mais pas devant

La semaine dernière je voulais qu'elle fasse un mini bilan sur les reliefs ça a bougé en fait je vois les reliefs se rapprocher tant mieux !!!

Sinon je voulais dire aussi que ma sœur c'est connecté sur le site et elle a trouvé en lisant l'intégrale que je portais un regard négatif sur la chose. C'est vrai que c'est prenant ce truc mais ce que je reproche le plus c'est le manque d'informations personne ne sait et c'est ce qui m'énerve. C'est pour ça que j'ai repris mon autre médecin d'ailleurs maintenant ça va beaucoup mieux.

Et quand j'ai lu les témoignages des autres personnes j'ai trouvé qu'elle ont été traitée sans humanité comme des numéros par exemple Claude de Metz qui a eu mal a cause d'un cil retourné dans l'œil et qu'on a laissé comme ça comme si tout étais normal. Mais moi je suis sure que toute personne ayant un cil retourné dans l'œil a mal et ca doit faire très mal.

De mon coté je ne peux rien dire car a aucun moment je n'ai souffert pas une seule douleur et mon ophtalmo me voit en tant que personne et non comme un billet de banque. (je ne vous parle pas de l'autre qui ce la joue) d'ailleurs une voisine c'est faite opérée par lui et elle a dis qu'il étais très humain et très patient surtout.

Et j'ai même ma petite sœur qui va le voir elle le trouve vraiment très bien il explique vraiment tout on n'est pas des numéros

Mon prochain RDV est le 7 mai d'ici la je compte bien faire encore des progrès.

Salut a tous et merci a ceux qui m'ont écrit

Pour un contact direct avec Annie